PARAMARIBO - 01/05/2008
Retour aux Reportages

"Hé, Hardi, toi qui nous fait des balades ... quand est ce qu'on va au Surinam ?"
Combien de fois ai je entendu cette phrase.. Alors je me suis lancé.

J'ai lancé l'opération, organisé le truc et en ai parlé autour de moi pour que cela prenne forme...J'ai sollicité les amis pour les visas (Stephane, Léo) pour les permis internationaux (Christian) pour les assurances (Robert) pour l'hostellerie en France (Georges) au Surinam (Léo encore) et cela à pris forme..

"Moi je ne peux pas aller à Paramaribo d'une traite..." qui à cause de sa bécane, de son dos, de son âge... Alors dans mon périple j'ai prévu un arrêt pour eux à St Laurent... Et ils ne sont pas venus.... En fait, aucun de ceux qui m'avaient demandé cette destination n'est venu... parfois pour de nobles raisons d'ailleurs... Mais ce n'est pas grave ... nous on l'a fait et on le refera sans doute...

Nous ? Eh bien après avoir fait de multiples mails et réunions il y avait au départ de la station Total de Pariacabo à Kourou :
-JO, petit bout de femme énergique, de Cayenne sur sa KAWA ER5
-ANNE MARIE autre vaillante, régulièrement sur nos balades depuis l'époque de sa 125, cette fois sur sa YAM 635 Virago
-CHLOUNE propriétaire d'une YAM 650 DRAG STAR Custom mais passagère du Hardi pour manque de permis (retard cause santé)
-JEAN CLAUDE habitué de nos balades sur sa fidèle YAM 650 DRAG STAR Classic
-STEPHANE qui, faisant 140 bornes de moto tous les jours, sélectionne ses balades et qui chevauche sa HARLEY 1200 SPORTSTER
-HARDI sur son habituelle MORPHO au guidon gigantesque, une YAM 1600 WILD STAR et tout ce beau monde de partir équipé combine sous une petite pluie, exception faite d' Hardi, motard étanche, pour qui "seuls les liquides qui entrent par la bouche sont nuisibles" et de la Chloune "si un homme peut le faire, je peux aussi" Route humide donc jusqu'à St Laurent ou arrive, au point de rendez vous et à la même seconde que nous, notre ami :
-ROBERT sur sa voyageuse YAM 1300 FJR Route jusqu'à St Jean ou nous dormirons, installation, répartition des chambres et donc débuts du couple Robert/Stéphane (on ne gardera pas les petits).

Au diner nous rejoignent les derniers protagonistes de cette sortie :
-SEVERINE motarde en KAWA ER6 qui nous accompagnera mais en voiture
-MARC juché sur sa sportive YAM 1000 R1 Je ne sais pas si vous avez remarqué mais le pourcentage de YAM parle pour cette marque.

Bref un bon repas qui permet de faire connaissance, de se remémorer des trucs, des jalonner les discussions de " si ça passait c'était beau " et pour les dames de parler gosses et chiffons y compris de ceux avec lesquels on fait briller les chromes. Réveil ! Aie ! Il tombe des trombes.

Donc départ pour le bac sous la pluie battante, traversée idem, et route idem: Route ?? Enfin des trous, des nids de poule, des nids de vaches, des portions sans goudron, des Drempels (des dos d'âne dont la hauteur fait peur et dont la signalétique laisse à désirer) et des chauffards au volant de puissants V6 pour qui une moto zigzaguant entre les trous est un point sur leur ligne droite. Mais aussi de bons bouts et d'autres bien ondulés sur lesquels les amortos font : -compression, décompression, compression, compression. raquette Alors on tasse. Parfois même, les amortos ne suivant plus, c'est carrément le cadre qui touche, payant son tribu à la route avec de petits copeaux de métal c'est la vie et le navire vogue vers Paramaribo ou nous attendent un groupe de motards Surinamais, des potes de Marc, qui mènent et guident notre cortège sur leurs YAM 1000 R1.

Dans ce groupe il y a notamment TREVOR qui nous accompagnera souvent vers des restaus ou sur des balades qu'il soit ici remercié. Arrivée à l'hôtel DOWNTOWN INN jouxtant le Krasnapolski pour un prix beaucoup plus doux, un confort équivalent, et un abri sécurisé pour nos motos installation et balades, visites, repas, bons plans, shopping, casinos avec consos et victuailles gratuites et à volonté, toutes indications fournies par Marc Qu'il soit ici remercié pour tout ce qu'il a fait pour notre groupe.

Sans toi Marc notre petite troupe aurait été comme des touristes livrés à eux même alors que là cela faisait plus famille guidée par l'enfant du pays (que tu n'es pas). Tes connaissances de la localité, tes relations et amis, tes bons plans, ta connaissance du TakiTaki (dialecte local) ont été pour nous une aide précieuse.

Et puis, pour les détails, je ne vous en dirais pas plus vous n'aviez qu'à être là.

Retour sous le soleil puis sous la pluie, Bac, séparation d'avec les St Laurentais, route vers Kourou, arrivée et séparation d'avec Jo qui file vers Cayenne.

Un bon groupe, éminemment soudé, un bon roulage, aucune anicroche entre nous, aucune panne de moto si ce n'est un bris de câble de compteur pour Jean Claude, pas de chute, une Harley qui ne craint pas pour ses chromes et se tape plus de 800 bornes dantesques sans perdre un boulon des Yam et une Kawa fidèles à leurs logos.

Ca vous cause ce genre de trip ??

Alors, la prochaine fois, vous en serez ?????

Hardi

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS