Corossony - 31/10/2004
Retour aux Reportages

Ca y est, je suis remis en selle et j'en profite Nous avons cette fois ci invité ceux qui veulent venir à nous accompagner à la Crique Corossony qui est une charmante crique après Sinnamary avec deux bons carbets et des abris pour manger Le groupe de Cayenne nous a rejoint à Kourou pour un petit roulage de 60 bornes jusqu'à Sinnamary, ce jeudi 11 novembre 2004 J'avais proposé cette date afin d'attirer le plus de monde possible, un jour férié en semaine, mais apparemment il n'y avait que 10 motards courageux et une passagère bienvenue Bah ! la qualité était là à défaut du nombre, fusse t il aussi de qualité.

Arrivé à l'église de Sinnamary nous avons investi "le Chinois" (épicerie/bazar de proximité) (un peu comme "l'Arabe" de métropole mais pas seulement épicier) pour nos courses et nous rafraîchir. C'est que rouler les pieds en avant sous un soleil de plomb ça donne soif et file des coups de soleil sur les bras et le nez, je dis sur et pas sous car dans la bande, aucun n'a de guidon hapenhanger. Puis en route pour la crique ou nous nous installons.

Certains accrochent les hamacs pour la sieste ou la nuit, d'autres vont se baigner (oui le 11 novembre il fait 34°) et les autres préparent les contours du feu et le garnissent afin d'avoir un barbeuq de qualité pour les saucisses fumées et les entrecôtes d'agneau. La bouffe se passe bien jusqu'au moment ou une bande de cochons en liberté vient fouiner dans le coin. Comme il y a des petits, P LG à la bonne idée de commencer à les courser pour en attraper un. Bientôt il est rejoint par Yann, Phil VCNI, Hardi, Ferdy et Tophe Vialou.

S'ils n'attrapent rien, à part une suée, au moins ont ils fait de l'exercice et effectué un beau placage, n'est il pas Pascal ? Le milieu de l'après-midi approchant, ceux qui le désirent rentrent chez eux en groupe et ceux qui le veulent s'installent pour la nuit alors que passe un vol de Jacquots bruyants (perroquets).

Mais les fûts étant vides: retour chez le Chinois puis au carbet et de nouveau auprès du barbecue. pour manger des cotes de veau grillées aux herbes, accompagnées d'un thé écossais (dont le nom est : quelquechose sky) mais dont la provision sera insuffisante pour nos 3 gaillards, même avec le secours de la flasque de Jack..

Une nuit paisible, sans moustiques, une aube délicieuse et dorée, une baignade/toilette fraîche et ondoyante, et une petite sieste. Elle est pas belle la vie ? Enfin un retour sur Sinnamary pour un petit déjeuner peinard puis un roulage pour Kourou et séparation pour son chacun chez soi.

La prochaine... vous en serez ????

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS