CAMP PATAWA - 21/09/2008
Retour aux Reportages

Pâtes à Wouah ? Pattes à Wouah ?

Le restaurant de commune, Camp Patawa, nous recevait ce Dimanche pour un repas bien mérité après une belle balade.
Puis nous sommes rentrés chacun chez soi....et les poules étaient bien gardées. Bon j'aurais pu aussi vous la raconter comme cela mais ce n'est pas mon habitude et j'ai trop peur que Jean Claude ressorte ses talents d'écrivain (Cf. balade à St Georges) et que je sois évincé.

Alors voilà A l'annonce de ma balade à Camp Patawa, peu de monde se montre enthousiaste dès le début, à part bien sur les fidèles Jean-Claude et Anne Marie, Robert qui prévient qu'il ne sera pas là et Chloune qui continue à se perfectionner en 2 roues.
Mais le temps passant, le carnet de réponses s'étoffe. Et c'est ainsi que nous nous retrouvons à 8 au départ de Kourou (JC, AM, Cyrille, Damien, Sylvie, Stefan, Chloune et Hardi) pour aller en rejoindre 12 à Cayenne (Gérard et madame, Chonchon et Christelle, Florian et Sarah, , Keuven et Olivia, Serge, Philippe, Pascal, Jean Marc) et faire route ensemble, le nez au vent, A Kourou, à la même station nous trouvons le Bab qui fait son plein et file seul vers Cayenne avec son pochon de croissants, une doudou l'attendrait elle au bout du chemin ?

Dieu seul le sait et il n'est pas bavard. Toujours à cette station nous sommes conjointement avec le MC Kourou qui à choisi, lui, d'aller à Papa di lô pour se restaurer. Quel dommage que nous ne tombions jamais en accord de date et/ou de lieu pour faire un gros groupe, une 50aine de motos roulants ensemble..ça le ferait non ???

La seule chapelle devant nous réunir étant la passion de la moto : on essaie un jour de se coordonner ?? Bon, donc roulage tranquille, au rythme (un bon 100 tout de même) de la seule 125 présente (je regrette qu'il n'y en ait pas plus mais bon!) Kourou-Cayenne et arrêt pour attendre les copains à Balata, ou au moment de repartir, la moto de Pascal,  (Une Harley, comment avez vous deviné ?) refuse de démarrer ayant pris un coup de chaud.
Dans ce cas une sonde de température ouvrant le circuit d'allumage et protégeant le moteur, elle coupe le jus en attendant de refroidir : Alors ? Un coup de batterie pour détourner son attention, et hop elle repart, mais Pascal se promet de garer la diva à l'ombre pour s'éviter des ennuis: Route tranquille jusqu'à Roura puis on attaque (tout est relatif mais un bon 60 n'est pas donné à tous sur cette route) le morceau de choix, de roi devrais je dire, de la route qui serpente dans la forêt, avec de bonnes odeurs de nature, avec un tarmac réparé aux pelletées de gravillons avec des Morphos et des petits oiseaux, avec une chute.

Gérard, sans doute le nez en l'air pour admirer le paysage, se laisse surprendre par un virage qui se referme, sort sur l'accotement et freine, sauf qu'ici, en terre de Guyane, l'accotement est de la latérite dure comme de la brique sur laquelle perdure une fine couche de poussière de latérite ..donc tu crois freiner mais comme c'est sur du talc.

Tu croises les bras de fourche. Bilan : attente des pompiers qui viennent de Matoury soit au moins 40 bornes ( eh oui, l'éloignement n'a pas que du bon !) transport à l'hosto. Les nouvelles nous apprendrons que sa femme n'a que des contusions et des égratignures (la fameuse pizza du motard..,) donc la voila baptisée (bienvenue) et Gérard 8 côtes cassées et un mois d'arrêt de travail (veinard) (ah ! t'es artisan !!! zut, je retires ce que j'ai dit !) et la rutilante Harley une attache de pare brise tordue, le crash bar tordu et la sacoche poly rayée, mais rien de grave..

Du coup le Jean Claude se tape la Wild de Hardi (il y prend gout le bougre) Chloune la 650 Drag au JC et le Hardi la HD meurtrie. Arrivée au restaurant, excellent accueil (habituel mais faut dire quand c'est bien) par Odette la patronne et de Guillaume le renfort, qui promène les gens en brousse habituellement. Hardi annonce que le lendemain c'est son anniv. 54 automnes déjà au compteur et un cerveau d'adolescent, il paiera donc le chasse poussière d'arrivée et l'apéro.

Les filles mises dans la confidence sous l'égide de Chloune ont préparées des petits déguisements, le champagne et la rigolade en plus d'un magnifique tee-shirt mêlant la moto du Hardi, ses potes, un de ses fils, ses animaux, des devises, la vie du mec quoi !

Les mecs ont aiguisés leurs couteaux, leurs appareils photos ainsi que leur appétit et leur regard d'aigle pour les tee shirts mouillés... Jean Claude (merci encore d'être comme tu es et ce que tu es mon ami)a préparé un cadeau, un truc voyageant léger (mais il à promis de le remplir) (le copain Jack) puis s'est fendu de plusieurs chansons revisitées pour la plaisir de tous et du Hardi (qui est tout ouïe) et finalement un petit discours émouvant pour lui-même et pour Hardi.

Fin du repas, route peinarde avec des mots doux dans la tête concernant le bonheur d'être entouré de gens biens intentionnés à son égard, l'estomac plein, les yeux brillants et rieurs, des bécanes qui ronronnent ! Arrêt à un superbe point de vue et comme nous sommes le 21, un petit coup de fil à mon pote Malko. le Vieux, celui qui est né un jour avant moi, le Jeune, en choeur avec les copains qui braillent une version inconnue de bon anniversaire.

Route vers Cayenne, petit crochet pour rendre la HD fripée à son proprio et prendre de ses nouvelles, et retour à Kourou Que la nuit fut douce aux bikers ce soir là.

La prochaine fois, vous en serez ???

Satriennement Hardi

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS