GALLION - 09/11/2008
Retour aux Reportages

Eh bien m’sieurs zé dames… voilà l’article …

Et pour cette fois c’est Olivia qui s’y colle pour nous faire vivre un moment palpitant de notre belle sortie, sortie qui nous a vus partir de Kourou, aller à Matoury prendre au passage 2 de nos amis et nous rendre pour le déjeuner au Galion qui était chargé de clients et enfin en sortir rompus (pas repus) pour aller par la route du Tour de l’Ile boire un coup à ULM Equateur…

Mais laissons donc la place à notre narratrice…

Salut Hardi

Je me lance (rires).

Un petit résumé de notre fameuse sortie de dimanche, comme d'habitude un très bon moment passé ensemble, dans la joie, la gaieté et la bonne humeur…

Un bémol toutefois car la partie repas, d’habitude un plaisir, à été décevante.
C'est bien la première fois que cela nous arrive, le repas n'était pas satisfaisant et ce, à tout point de vue : service, accueil et nourriture du genre : «c’est de plus en plus difficile d’avoir du bon personnel mon brave… » et cela malgré l’amitié que porte la patronne à certains d’entre nous… :

Replaçons-nous dans le contexte.

Nous arrivons au Galion, un restau sur la route menant à Régina, lieu très agréable, paysage reposant : tout pour plaire…

Donc arrivés à 12h20 au resto, à 13h nous pouvons enfin boire l'apéro et passer notre commande pour l'entrée par la grâce d’une serveuse ayant sans nul doute suivie une formation dans une grande école d'hôtellerie, (comme dit Hardi… elle a dû faire rue Médéric) car elle à su déployer «tout son savoir» et nous en faire profiter tout au long de son service (RIRES : éclats ? non éclatés).

Le délai d'attente des entrées étant trop long, certains en profitent lâchement pour prendre un deuxième apéro, [(z’ont toujours besoin d’un prétexte… et au besoin ils en inventent… :+))] pendant que d’autres sirotent des boissons gazeuses et de l'eau car ils sont desséchés par l’attente.

Au bout de 15 minutes notre fameuse «professionnelle» revient car certaines entrées commandées sont en rupture de stock, et nous voila repartis pour une attente interminable.

Au bout d'une demi-heure, enfin arrivent nos entrée, notre serveuse s’emmêlant les pinceaux, mais pardonnons lui car elle vient surement de cette grande école d'hôtellerie.

S’ensuit un moment inoubliable : prendre la commande des plats (ceux qui n'était pas là ont raté quelque chose), car comme nous n’étions que 11, nous n'étions pas assez nombreux (rires) et du coup c’était une corvée pour cette pauvre jeune dame, habituée en effet en tant que professionnelle, du moins je le suppose, à servir plus de monde que cela d’un seul coup d’un seul…


Bref, passons!!!!!!
Le repas au menu :

-Côte de porc grillée ou Andouillette et frites pour certains,

-Cabiai à la sauce meunière pour d'autres

-et j'ai oublié les autres plats (dont un cassoulet local) prouvant que le menu m’a marquée...

La viande : trop dure, immangeable comme le prouve une photo du Hardi se dévouant pour aider à la couper et la Cabiai bien en sauce mais surement pas du nom porté sur la carte.....

Néanmoins, la rigolade étant au menu du grand sourire de Keuven, des blagues d’Anne Marie, des « je bois de l’eau» du JiCé, des «si je m’endors»… du Jakou et des «t’en veux … ch’te donne le mien » du Robert … tout cela a fait de ces attentes, un agréable moment passé ensemble.

N’ayant peur de rien…on tente le dessert et le café. Enfin on tente surtout pendant 30 minutes de capter l'attention de notre fameuse serveuse.

Et elle arrive en trainant les pieds et nous faisant une réflexion prouvant s’il en était besoin que c’est une pro : "vous prenez votre temps pour choisir, alors je prends mon temps pour venir servir"

Si c’est ce qu’on apprend dans les grandes écoles hôtelières … elle, elle était surement major de promo…
Mais dans ce cas, je me fais nonne !!!

Autre instant magique : la commande des glaces ou chaque personne prend deux boules ce qui fait donc 11x2= 22 et elle de nous avouer que ce sera difficile pour elle de ne pas se tromper… quelle probité !!!

Quand arrivent les glaces, on en reste est bouches bée : notre serveuse de choc a réussit les duos parfaits, sans une seule erreur… bon d’accord , les glaces avaient commencées à fondre mais c'était tout le charme du dessert, et puis 22 boules .. hein….

Du coup nous empressons de commander le café et le thé pour, grand moment, finir le repas à17 heures.

Un repas de communion quoi… non ?

Keuven, elle était ou ton aube ?

Et si nous devions tourner un film ce serait : «le repas le plus long ». Promis, on y pensera.........

Mais surtout sans cascade à moto dans le restau pour ne pas effrayer la serveuse et aussi car Steeve Mac Queen est hélas parti rouler au MC Paradis, rejoint depuis par Coluche, Christian, Gégé et d’autres…

Enfin, la devise du Hardi le dit si bien : "peu importe le but, seul compte le chemin" et comme c’est ce qui nous motive, je conclurais, qu’en fait, c'était encore une sortie formidable, puisqu’on a passé un moment très convivial, resserrant autour de la dérision des liens qui nous unissent autour de l’essentiel : des amis et un bon coup de moto

Vivement la prochaine sortie.

Et vous, Vous en serez ??

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS