Iracoubo - 31/10/2006
Retour aux Reportages

Un p'tit restau à Iracoubo, chez Floria, est le but de notre balade de ce jour 26 / 11 et ce fut une excellente sortie, conviviale et ensoleillée.

De plus le cuistot avait préparé un menu de derrière les fagots. Apéro, loumpia en entrée, puis cochon bois en tranches, agouti en fricassée, poisson frit moelleux, riz, gratin, haricots rouges, glace maison fait à la sorbetiére traditionnelle (un genre de petite baratte verticale à main) boissons diverses et variées !

Hummmmmm ! Alors qu'en réponse à mes mèls d'invitation à cette balade je n'avais eu que 5 réponses favorables (sur 101 contacts) ( mais une partie était au bivouac d'Angoulême avec le MC Kourou) j'ai reçu l'aide de Yann, toujours serviable et partant quand il peut se libérer de ses obligations, qui ayant reparlé de cette sortie à la réunion des Longs-Rods du 24 m'a confirmé un certain nombre de participants en sus.

Nous étions donc finalement 15 à Table pour 12 bécanes je vous les livres en vrac sans ordre ni préséance
-- Dominique, le toubib kouroucien, ayant détecté dans mes derniers mèls qu'ils sentaient la déprime est venu avec un sourire grand comme celui d'un gosse devant un sapin de noël et m'a glissé une petite phrase qui pour moi vaut toutes les ordonnances d'antidépresseur. Il est de plus venu avec sa WILD Star équipée d'une pelle à neige, heu pardon.. d'une plaque customisée allemande
-- Sylvie et venue tester en groupe son nouveau permis et sa DRAG Star 650 accompagnée d'Andréa, en passagère, une charmante gamine au sourire éclatant et à la blondeur norvégienne, qui n'aime rien moins que de motardiser -- Jean Claude notre souriant support et sa DRAG Star 650 au bruit ravageur (avant il était mécano avion alors sans hélice pour bien entendre la mécanique)
-- Anne Marie, la compagne de Jean Claude sur sa vaillante DRAG Star 125, qui , mine de rein , file le train des grosses (cylindrées , hein, j'veux pas d'ennuis) et même parfois s'impatiente derrière leur train de sénateur
-- Jaques, des Oulamros, notre sorcier, toujours partant pour m'accompagner et si passionné de tout ce qui est technique sur son Héritage, astiquée comme au premier jour voire mieux encore
-- Yann des Long Rods avec sa 1340 Dyna réglée aux petits oignons avec, sur le petit bout de selle plat qui lui est échu , sa compagne si amoureusement enlacée à lui qu'on se demande comment il respire encore aux étapes
-- Babe des Long Rods sur sa Road King qui met du gaz parce que selon lui : en dessous de 80 on tombe
-- Philippe des Long Rods qui , à pieds, par mimétisme et 30 ans de HD ressemble à un Panhead ou un Showelhead dans un cadre rigide mais qui là chevauche sa Road King
-- Serge des Long Rods sur sa Dyna , 125 000 passés au compteur , montée avec un happe et chevauchée tous les jours pour aller au boulot . Pour lui : Avon Vénom ou Metzeler Marathon mais pas Dunlop D400et quelques ou Michelin Commander qui sont nuls sur le mouillé d'ici
-- Yves et son Trail (le 2 roues le plus pratique pour là où il habite) jeune retraité actif et voyageur
-- Liliane, Miss créole du jour , compagne d'Yves et un sien cousin, venus en voiture mais qui partirons tôt pour aller à l'aéroport . Faire 120 bornes vers l'Ouest venir manger avec nous et repartir à l'Est sur 200 bornes pour s'envoler vers paris c'est pas rien ! Merci à eux
-- Christine sur sa ER6 flambant neuve, comme son permis, venue juste pour un aller retour sans repas , ayant des obligations mais désireuse de rouler en bande et roder sa machine
-- Hardi, votre serviteur sur sa WILD Star "Tractoselle" Au moment de partir, un petit contre temps, une HD (silence au fond ou je fais évacuer de la salle..) nous fait un caprice d'alarme et refuse de produire l'étincelle salvatrice. Après moult essais de piles de boîtiers divers , de code manuel de secours, les cartes d'alim sont échangées de boîtiers avec une autre HD alarmisée et "miracle" la HD consent à tousser..

Un petit coup de route pour aller voir un gymkhana auto à la fête de Kourou (mince c'est terminé, un rafraîchissement chez le Babe pour faire une caresse à la Grosse (sa chienne, une Fila si je ne ma trompe, haute comme un Danois et large comme 2 ou 3) et pour les derniers, un petit verre chez Jacques pour saluer Denise, la Mizou du Jakou, hôtesse toujours prévenante et charmante des amis de son homme, pendant que les Cayennais se rentrent chez eux arborant un petit sourire qui en dit plus long qu'un discours.

La prochaine fois , vous en serrez ???

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS