PAPADILO - 24/02/2013
Retour aux Reportages

Bonjour à toutes et tous
C’est la rentrée pour certaines et certains fraîchement arrivés dans notre région et, le temps qu’ils entendent parler du StarsClub, les voilà à pied d’œuvre pour les balades et aussi , par la même occasion, pour nous donner des impressions nouvelles.
C’est donc Benjamin qui s’y colle parce que madame, bien que désignée, fait sa timide…. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il a vite capté l’esprit StarsClub le bougre… Un nouveau Cédric en somme…
Félicitation pour ce CR qui retrace bien la journée et l’ambiance

Bonjour
Une voix se fait entendre au début du repas ; c’est Hardi se levant et demandant qui sont les nouveaux dans le groupe pour cette balade. Nous sommes cinq à lever la main et Audrey, ma compagne, est désignée pour faire le compte-rendu. Mais comme ce sont mes mains qui tiennent le guidon, étrangement je me retrouve à le faire… (Ah ça fait un moment que je n’ai pas ramené des devoirs à faire à la maison !! ^^).
10h30 : la tenue est enfilée. La moto est dehors prête à partir. J’ai réussi à motiver Audrey à venir. Regard vers le ciel : un peu de soleil… « Mais non il n’y aura pas de pluie, c’est sûr !!!... ».
11h : Nous arrivons à la station Total de Matoury, point de rencontre entre les motards venant de Kourou et ceux de Cayenne. Je me rapproche du petit groupe de motards déjà présent. Je sers quelques mains, lance un bonjour général (moi ? timide ??^^). Premières impressions : le groupe est de tous les âges, il y a autant d’hommes que de femmes et les motos sont elles aussi différentes (des customs, des roadsters, des carénées, des petites cylindrées comme des plus grosses). Oui nous sommes dans un club Stars mais il accueille tous les deux-roues !
Les derniers arrivent, certains finissent de donner à manger à leurs destriers. Hardi donne les consignes pour le départ pour rester groupé. Les fumeurs terminent leur petit plaisir. Et c’est parti pour les 19 motos !!!
Audrey est rassurée, le rythme est correct mais personne ne cherche à claquer le chrono !
12h : nous avons emprunté la piste menant au restaurant PAPADILO. A priori en lisant d’anciens reportages, la piste semble plus facile aujourd’hui. Même avec un sol bien mouillé et des flaques d’eau par ci par là nos destriers de route arrivent à passer aisément.
Découverte pour Audrey et moi de ce restaurant (Et oui nous sommes des métros fraîchement arrivés !) : le restaurant vient d’être (re ?)construit donc le sol est encore boueux pour le parking (heureusement on nous a donné des calles en bois pour poser la béquille dessus) mais le restaurant est accueillant, posé sur la rive. On a une vue directe sur la rivière en mangeant. C’est paisible et aussi divertissant avec les jet-ski et les wakeboarders passant de temps en temps.
Une personne du groupe (oups pas retenu le prénom…) (note du Hardi : Chloune) fête ses …0 ans (je resterai discret sur le premier chiffre !) et nous offre le premier verre. Hardi lance : « venez prendre votre chasse-poussière ! ».
On s’installe, à 32 motardes et motards et 2 enfants pour le repas, et je me laisse tenter par des samoussas maison, un filet d’Acoupa sauce mangue-passion et un ananas frais en dessert. Franchement c’est bon ! Et je reviendrais pour essayer d’autres plats.
14h30 : Le café est bu, la douloureuse est payée, il faut se rhabiller pour rentrer. Nous rentrons comme à l’aller tous ensemble. Quelques-uns en profitent par moment pour pousser une petite pointe (ça aide pour la digestion il paraît) et nous nous arrêtons de nouveau à la station de Matoury.
Nous terminons les discussions, saluons et les uns et les autres et chacun repart chez lui après un bon repas et une route agréable (quasiment sans pluie). Ah oui Hardi en me saluant me dit :
-« Et je veux le CR pour mercredi sur mon bureau. »
-« Chef, ce sera fait, Chef ! »
Conclusion d’Audrey : moment très agréable. A réitérer.
C’est parti, je prépare la moto pour la prochaine sortie. Et vous, vous y serez ???


Note de Chloune: Vous avez maintenant bien compris la quinconce, merci d‘avoir adopté notre conduite « sécurité ». Néanmoins, j’aimerais attirer votre attention sur la présence des 125 ou sur les débutants . Leur place est juste derrière l‘ouvreur qui garde un œil attentif sur eux afin d’adapter sa vitesse et ne pas le perdre en route. Il serait bon de ne pas vous intercaler entre l’ouvreur et ces 125 ou débutants qui, si elles ne peuvent se battre pour garder leur place, ne peuvent pas non plus relancer la machine en cas d’interruption de leur élan ou de mauvais placement de trajectoire… - Les gros rouleurs (les plus maigres aussi d'aileurs), n’hésitez pas à partir devant, et même au delà de l’ouvreur qui n’est là que pour imprimer un rythme au groupe, quitte à nous attendre un peu plus loin et rejoindre le groupe…, par l’arrière, bien entendu. - Les autres, n’oubliez pas que la colonne de file est à respecter et qu’il n’y a pas lieu d’en changer même si un trou apparait à vos cotés. Ce sont les suivants de la dite colonne qui bouchent ce trou.

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS