Quimbé Kio - 06/10/2013
Retour aux Reportages

Sortie du STAR CLUB GUYANE le 06 octobre 2013 à destination de CACAO.

Le départ initialement prévu à 10 heures15 a pris quelques minutes de retard, le temps

-pour les derniers clopeurs de tirer leur dernières taffes

-aux assoiffés de boire leurs dernières gorgées, car il fait déjà bien chaud sur le parking de la station.

-pour les derniers conseils donnés par "HARDI" avant que tout le monde n'enfourche sa monture, quelle que soit sa cylindrée, car au club il n'y a pas de catégories.  "Eclatez-vous, au sens figuré, sur la route car le tout est d’être prudent "

Ça allait sans dire que certains mirent se conseil en pratique.

A 10 heures30, les 28 motos s'ébranlèrent sur la route en direction de CACAO.
Au niveau du PK 28, les premiers chevaux fougueux cassèrent le poignet  jusqu'au carrefour de CACAO, lieu de rassemblement d’avec les promeneurs,  et donc la troupe se scinda en plusieurs groupes.

 

Malheureusement, après le passage du pont de la Comté,  dans les premiers virages, la seule 125 cm3 qui nous accompagnait  nous quitta suite à une chute sur trajectoire élargie…  pour repartir vers Cayenne guidon de guingois et repose pied tordu.

La suite fut du bonheur de roulage, le nez au vent ou dans les compteurs

L'arrivée à QUIMBE KIO s'est donc fait à 27 motos.et 46 personnes

 

(Note du Hardi : nous étions 51 prévus  le matin mais avec le départ précipité de la 125 et un couple qui a du se décommander pour cause de maladie  nous sommes resté à 48 … fictivement car nous étions 46.  Cette différence de 2  ( je ne parle pas des 3 qui ont prévenu)  a obligé la patronne et moi même  à prendre en charge la différence….(patronne qui s'était déjà assise sur les 3 signalés à l'arrivée)  Sympa pour nous … la prochaine fois si vous  ne vous décommandez pas je vous ferais payer... C’est une des raisons pour laquelle je dis qu’un jour quand cela me gonflera toutes ces incivilités , j’arrêterai d’organiser puisque d'un côté je passe mon temps à essayer de faire plaisir, je paie mon site personnellement, j’organise des trucs, je cherche à trouver du pognon pour le Handistar et d’un autre côté cela m’en coute).

Nous avons eu un accueil formidable au restaurant par les propriétaires des lieux, ou nous avons pu prendre LE «chasse poussière» en premier lieu, avant de prendre l'apéritif. Nous avons par la suite dégusté un bon repas varié contenant nos cinq fruits et légumes conseillés. Durant ces gouteuses agapes,  la pluie a fait son apparition mais a eu la bonne idée de cesser au dessert…

A la fin du repas,  pour les plus téméraires, il y avait une ‘petite prune’ des Vosges (intention à renouveler plus régulièrement) ramenée par "Hardi" en personne.
Puis, le soleil a refait surface pendant le café, ce qui permit aux motos de sécher avant le départ.

Sur le chemin du retour, les plus fougueux reprirent la tête du cortège, jusqu’au parking de la nationale et après regroupement et second départ les mêmes fougueux reprirent la tête vers le Galion  mais le parcours fut  plus chaotique qu'à l'aller.
En effet, quelques kilomètres  après le carrefour de CACAO, en direction de CAYENNE, il y eu de nouveau une chute, un accident,  qui fut plus impressionnant que le premier, et qui laisse la moto sur le tas. Une chute sur perte des freins (problème de purge …) en plein virage avec glissade. La moto voit son accastillage plastique HS et quelques autres dégâts sur les commandes au pied. Le pilote reste au sol le souffle coupé. On appelle les pompiers mais les casernements sont loin… (Cacao ou Matoury)  le blessé se remet doucement  et une camionnette stoppe pour nous proposer ses services et rapatrier la bécane… . Les passagers de cette camionnette attendent gentiment les consignes

Pendant ce temps les premiers sont arrivés au carrefour du Galion, on leur apprend l'accident et ils font demi-tour pour retourner sur les lieux de celui-ci, c'est ça la solidarité entre motards.

A leur arrivée les pompiers quittent les lieux de l'accident. En autorisant le blessé à rentrer sur Cayenne avec la camionnette
Grâce à l'amabilité et la gentillesse du chauffeur, les deux motos sont récupérées. Deux ??? Eh oui, et oui, une deuxième moto est  tombée  à l’arrêt de son pilote pour secourir le blessé mais avec l'aide de la malchance le sélecteur de vitesse se retrouve cassé.

Une fois reparti, quelques centaines de mètres plus loin, une troisième moto tombe en panne suite à un survoltage de la batterie (problème de régulateur.. ) et se retrouve elle aussi dans le camion.

Après ce dernier incident, le cortège rentre jusqu'à la station Total de MATOURY, pour le ravitaillement en essence car certains motards doivent encore se rendre sur KOUROU.

Après quelques nouvelles prises auprès de certaines personnes, on apprend que le pilote qui chute lourdement s'en sort avec cinq côtes cassées. Nous lui souhaitons un bon rétablissement. Il en est autrement pour sa monture qui devra aller rendre visite au fameux  «Docteur G»  le G de  GL Motos  .

Une petite pensée pour ceux qui n'ont pas pu venir.
Et vous, la prochaine fois, vous en serez ?
Nico.

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS