HANDISTAR 2013 - 20/10/2013
Retour aux Reportages

Bonjour tout le monde !!!!

8 mois maintenant que je partage avec vous vos sorties moto, non pas aux commandes de mon fier destrier mais en tant que « sac de sable » derrière Cédric.

8 mois que j'entends parler de la fameuse journée Handistar et c'est avec une grande joie que je suis volontaire (désignée par un fourbe antérieurement choisi)   pour vous faire revivre cette journée mémorable.

 

Dimanche 20 octobre, 6 heures, mon réveil sonne … Mais que se passe-t-il donc ? Je ne bosse pas aujourd'hui …. grrrrrr …. et la mémoire me revient soudain !

Tout le monde debout, c'est LA journée !!!!!

Et,  bien que je ne puisse pas faire la sécurité ou faire monter un passager derrière moi,   je suis là pour partager tous ces moments de joie, profiter de la balade et faire un max de photos.

Après un passage chez Christophe pour récupérer son pick-up surmonté d'un gyrophare orange (ça, j'aime !).
Ma fille (oui, oui, elle aussi est présente, à condition d'avoir un beau débardeur star club) et moi, nous nous dirigeons vers le lieu de rendez-vous : 7h30 sur le parking devant la CCI de Cayenne.

 Les motards de Kourou sont déjà là (z ’ont dû tomber du lit ??? ),  ceux de Cayenne arrivent doucement, les personnes du Lions Club prennent déjà leur marque.

Au total, 35 motos prendront le départ dont

21 pour accueillir les personnes (enfants et adultes) malvoyantes

9 pour assurer la sécurité  (j'en profite pour les féliciter du formidable travail qu'ils ont accompli).

 Enfin, le moment tant attendu par tous les motards et passagers : la RN1 direction Kourou

Guyane Première filme le départ et le passage de chaque moto autour au niveau de la place des Palmistes.

Audrey en a les poils qui se hérissent,  quant à moi,   je suis le même chemin et suis même  sur le point de pleurer. (note de Hardi : t’inquiètes,  t’es pas la seule, moi je pleure carrément dans mon casque au retour sur Cayenne chaque année, relâchement, satisfaction… et certains gros bras font de même mais tentent de le planquer … )

 Premières  haltes, d’abord  à Macouria pour récupérer encore deux autres personnes  puis au Centre Spatial pour un petit déjeuner (café, chocolat chaud, jus de fruit et croissants), remplissage des réservoirs pour certains et changement de tee-shirt pour d'autres car la pluie nous a plus ou moins accompagnée  tout au long du chemin.

Ok, je ne devrais pas dire nous, car moi j'étais bien à l'abri et à la clim, mais il me semble que nos dernières sorties ont été très humides aussi donc je comprends et partage ! 

 Et j'oubliais le plus important ! Ludovic, le petit passager de Cédric, a bien failli garder ma veste que je lui avais prêtée avec mes gants ! Ben oui, d'après lui, elle lui allait mieux à lui qu'à moi (attention à celui qui oserait confirmer cela) !

 C'est l'heure de reprendre la route et c'est parti jusqu'à Sinnamary où notre repas nous attend.

Je  gare mon ENORME pick-up, sort du véhicule  quand un vrombissement du tonnerre me fait me boucher mes oreilles. Mais d'où vient ce tintamarre ???

Ben voilà, Cédric a laissé sa moto aux mains de Bryan qui s'est fait une joie de la démarrer et de tourner la manette des gaz à fond !

Mais... mais... il nous manque deux motards... Que s'est-il passé ??

Manu et sa Ducati (oui, oui, c'est bien une Ducati, vous voyez  je commence à reconnaître les motos) arrivent enfin et nous allons aux nouvelles.

Verdict : notre chat noir, arrêté à une intersection pour faire son boulot (comme quoi tu vois  Manu, ça t'arrive de bosser de temps en temps),  s'est fait « rouler » dessus par une camionnette qui ne l'avait pas vu.    Plus que de peur que de mal.    Quant à sa bécane, ben on va dire qu'elle a l'habitude des chutes (purée, il va me tuer Manu!).

 Et c'est là que Gilles me regarde  (j'en ai encore froid dans le dos)  et me dit (bien conseillé par des « amis qui vous veulent du bien »)  :

« il me faut quelqu’un qui ne soit ce jour ni motard, ni handicapé,  ni lion’s, … donc celui-là de reportage , Cathy,  il est pour toi,».

Bon, ok, c'est bien parce que c'est LA journée, alors j'accepte.

En réalité, avec une joie non dissimulée, je jubile d’être choisie!

Je compte, je  recompte, nous re-recomptons et finalement  nous sommes 90 au total à partager ce festin.

Après le repas et même la sieste pour certains (non, Ludo, j'ai promis, je ne diffuserai pas de photos!), le rituel baptême moto dans Sinnamary est lancée.

Puis Gilles en profite pour faire son discours accompagné du Lions Club. (note de Hardi… je m’en passerais bien mais m’y prête avec plaisir)

Toutes les bonnes choses ont une fin, et c'est l'heure de repartir pour Kourou et le CSG où nous attend encore un goûter (on fait que manger aujourd'hui !!!) puis Cayenne où les parents nous attendent.

Nous en profiterons pour féliciter Manu et son « record » de vitesse, ainsi que Thomas qui a fini par laisser sa moto à Kourou suite à une crevaison et à intégrer le pick-up au milieu des filles. (Note de Hardi : n’aurait- il pas visé  le clou exprès pour ça…)

 Arrivé à Cayenne : distribution de sacs cadeaux préparé par le StarsClub pour tout le monde. C'est la fin de journée, les passagers Valentin, Chris, Ludovic, Bryan pour ne citer qu'eux (et en fait, je ne connais pas les autres prénoms) repartent,  une nouvelle fois heureux d'avoir pu chevaucher avec VOUS.

Bien entendu, pour clore cette journée entre motards, nous nous retrouvons au Bar des Palmistes pour un dernier « chasse poussière ».

 Quant à moi, je ne peux que vous dire amis motards : BRAVO, Bravi, Bravas, et merci  de partager un peu de votre temps  pour donner autant de joie autour de vous.

BRAVO pour tout ce que vous avez fait pour eux aujourd'hui et ce que vous ferez encore l'année prochaine.

BRAVO à l'équipe de sécurité qui a fait un boulot formidable.

BRAVO au StarsClub de monter tout cela pour que ce soit possible

Au prochain rendez-vous, je serai de retour en métropole…

Mais vous l'année prochaine vous en serez ?

 Cathy

 Note finale de Hardi :

Cathy tu écris aussi bien que ton homme…

Organiser tout cela est un plaisir pour moi et pour le StarsClub mais ne serait pas possible sans les sponsors et la vente des tee-shirts  et écussons  StarsClub Guyane

Je remercie donc ceux qui m’aident à gâter et nourrir ces enfants… :

les Lion’s Club (Chers amis Lion’… :+) ) et particulièrement les Amazones et leur indéfectible soutien fédérateur,

Yamaha France,

 AGS

 Aesto Home,

 Arianespace,

le Cnes

Communication Graphique

Faites de la pub autour de vous, trouvez-moi des sponsors…parce que sans vous je ne suis rien et que le chemin parcouru ensemble compte, marque et forme plus  que le but à atteindre

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS