Cacao pour les partants - 29/06/2014
Retour aux Reportages

Hello, hello braves gens…

Le Starsclub Guyane existe depuis  Fin mai 2004 après que le StarsClub France m’ait fait l’honneur de m’accueillir en ses rangs.

Depuis cette date nous avons fait 121 balades répertoriées dans la section Reportages du site  et qui font suite à la trentaine faites auparavant sous d’autres couleurs…

Pour cette sortie, je laisse la parole à Cédric, écrivain mécanicien (ou le contraire)  pour qui c’était la dernière balade puisque sa moto sera dans le container  bientôt…

Je le recommande chaudement aux sections du SC France même s’il roule encore en Gex…

 

Salut à tous,

C'était écrit, je savais que ça allait arriver et après 14 pneus arrière, 7 pneus avant et 6348 litres de sans plomb consommés avec Gilles/Hardi et sa joyeuse bande, il est temps de quitter le département et retrouver la métropole.

Me voila donc désigné pour vous raconter ma dernière avec le star club qui bien sûr a eu un gout un peu particulier.

Samedi 28 juin après-midi, il est temps de commencer à frotter la machine.

Pas question d'arriver et de présenter une moto portant encore les traces de la dernière ballade au Suriname.

Dimanche matin, réveil, petit déjeuner léger, vêtements de pluie, le ciel donne l'impression d'avoir envie de pleurer.

Je me fais la promesse que ce ne sera pas mon cas, c'est la dernière et je compte bien profiter de la convivialité qui s'annonce.

Les choses se présentent bien, 41 personnes inscrites mais 38 présentes.

Arrivé à la station Total Matoury, déjà quelques têtes connues sont présentes accompagnées de leurs sourires.

Puis les unes après les autres, les motos arrivent, chacune avec le son caractéristique de son moteur, et comme à l'habitude pratiquement chaque constructeur est représenté au sein du groupe. Ça papote dur, et même si ce n'est pas le cas on dirait que tout le monde se connaît

Gilles (l'autre), notre ange gardien avec sa K75 rouge d'époque accompagné de sa trousse de premiers soins et de sa caisse à outils est parmi nous, nous pouvons donc partir sereinement.

Tout à tout, survient le traditionnel coup de sifflet (fuuuuiiiittt !!!!) suivi de la réplique qui donne la banane à la communauté: ON ROULE !!!!!!!.

Contact, moteur et les premiers véhicules s'élancent sur le bitume direction CACAO.

1 kilomètre parcouru et déjà les premiers s'arrêtent pour enfiler l'équipement pluie, je suis lancé, je ne m'arrête pas, quelques centaines de mètres plus loin, je jubile sous mon casque, le soleil est de retour.

Joie de courte durée puisque tout au long du trajet, la route sera tantôt humide, tantôt totalement sèche.

Pas de quoi gâcher le plaisir de conduire.

Et pour reprendre les mots à J-Paul : une sortie à Cacao sans pluie n'a pas de valeur.

A l'intersection du village Hmong, tout le monde se regroupe.

Dès le redémarrage, plusieurs groupes se forment en fonction de l'habileté des conducteurs à engager leurs engins sur l'un des rares endroits de Guyane au bitume dépourvu de trous et au tracé sinueux.

Un ou deux extérieurs sur mes camarades, me voilà dans la peau de Rossi… toutes dents exposées à l'air....

Arrivés chez notre hôte, nous avons la joie de découvrir la présence d'un autre groupe de motards.

Aujourd'hui chez Quimbé kio, c'est la fête du 2 roues.

Comme à l'habitude tant grâce aux efforts de Gilles/Hardi que de notre restaurateur, nous serons reçus avec estime, sans fausses notes, tant sur la qualité du service que sur la qualité des produits proposés.

Chasse poussière, apéritif, entrée, plat, desserts, c'est copieux, préparé avec plaisir et encore une fois les sourires se lisent sur tous les visages.

Un bémol tout de même, par 2 fois un individu mal intentionné s'est approprié une feuille de salade que je gardais précieusement pour la fin de mon repas dans mon assiette.

Sans prévenir personne, j'ai donc décidé d'en filmer le contenu, ce qui portera ses fruits.

Les images ont parlées, le fourbe est de race blanche, possède 5 doigts sur la main gauche, ne porte pas d'alliance mais en contrepartie des poils à la base des doigts.

Pour ne pas blâmer le club, je ne préfère pas révéler l'identité de cette personne.

Avant le départ, LN participera involontairement à un concours de tee shirt mouillé  et les plus courageux oseront un des 2 digestifs au nom évocateur de  Aie Aie Aie et de Ouille Ouille Ouille ! Que du bon mais du costaud, du qui pique  à l’une ou l’autre des extrémités..

Le temps est passé si vite, il est déjà temps de retrouver selles et guidons.

Nouveau coup de sifflet (Fuuuiiiit) et à nouveau la phrase magique: BON, ON ROULE !!!!

Ceux présents à la précédente ballade Cacao ont toujours en tête l'hécatombe du retour.

La superstition m'invite à la prudence, et déjà notre ange gardien vient en aide à une motarde novice en détresse, qui préfère confier à Gilles  ( les 2 cette fois…) le soin de descendre sa monture sur un morceau de piste pentu et  rendu glissant par les averses.

Me voilà, dans l'arrière du groupe. (Note du Hardi, moi je dirais à l'arrière mais bon... tu le prends par ou tu veux...)

Les virages s'enchainent lentement à environ…  35km/h.

Je profite de la vitesse de croisière pour admirer la nature et, peut-être,  avoir le temps de croiser le regard d'un paresseux en train de me doubler

Tout à coup, un morceau de ligne droite pointe le bout de son nez, nous voilà lancés à    xxx km/h (enfin 90 comme l'exige le code de la route) et au moment du freinage une odeur d'égouts s'imprègne dans l'air ???????????

Devant moi une moto est en perdition, je vois la fourche remuer dans tous les sens et la glissière s'approcher.

Ouf ! Pied à terre, tout s'est bien terminé…. mais la demoiselle est bonne pour changer de sous-vêtements.

Un signe pour moi, il faut rentrer tranquillement.

Le bitume se déroule sous les roues, arrive BEAUSEJOUR où  Pierre est sur la droite, main droite levée, nous répondons de même manière.

Pour moi, c'est le premier au revoir d'une des figures du club et  je viens de réaliser la chose.

Ma gorge se serre, je m'efforce de penser à autre chose et profiter des derniers litres de carburant à brûler en compagnie de ceux qui m'ont apportés tant de plaisir, un dimanche par mois.

Entrée du CD5, le groupe se sépare encore et la file devient moins longue.

Quelques virages à négocier puis arrivent les grandes lignes droites.

J'ai déjà le sourire aux lèvres et les yeux qui pétillent avant d'écrire les quelques lignes suivantes.....

Me voilà aux côtés de Gilles et sa BMW pour aborder cette partie rectiligne de la route, concours de pitreries sur les motos. On pose les pieds sur le réservoir, on se couche sur le guidon, on s'allonge sur nos montures et nos regards se croisent avec complicité.

Bien sûr il n'y a pas de lignes droites en moto sans comparatifs  performances moteur...

on est à...  57 km/h Gilles est en 5ème, pas question d'avoir l'air ridicule, j'enclenche la 6, gaz à fond et...... ça vibre un peu mais ça repart...........doucement...!!!!    Je le gratte

Fierté personnelle d'autant que nous étions 2 sur la moto. Gilles le bec cloué, mais beau joueur nous retrouve à la station d'essence de Macouria.

Un dernier coca, des dernières paroles, et arrive le moment des "au revoir"

Pour moi c'est synonyme "D'adieu", j'ai peur d'aller vers Gilles/Hardi, peur de verser des larmes, peur des derniers mots qu'il va utiliser.(note du Hardi.. d'ailleurs t'es même pas venu...)

J'essaie de faire passer ce moment rapidement pour ne pas laisser les émotions s'emparer de moi.

C'est donc très vite que nous nous retrouvons avec les quelques résidents de la capitale à retourner en direction de celle-ci.

Le cœur gros avec comme toujours le plus grand des sourires la journée se termine.

 Je vous remercie tous pour ces belles années, ces bons moments gravés à jamais dans mon cœur.

Je les emporte avec moi et  personne ne pourra me les voler ces souvenirs-là !

 

Quant à toi Gilles/ Hardi......... tu comprendras sans autres mots,  MERCI,

Je sais que vous,  à la prochaine,  vous y serez !

Moi pas, mais l’important n’est-il pas le groupe

A bientôt

Cédric

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS