Méchoui au camp PATAWA - 03/01/2016
Retour aux Reportages

Bonjour à toutes et tous

Et voilà, en qualité de nouveaux participants, nous avons hérité de la « lourde »  tâche de faire le compte-rendu de la sortie du 3 janvier 2016 au camp Patawa, sur la route de Kaw.

Les groupes de Kourou et de Cayenne se sont retrouvés à la station Total de Matoury pour finir la route ensemble.

Une vingtaine de machines et 25 participants. Certains se sont réveillés au dernier moment mais… trop tard ! Pour des questions d’intendance il n’était pas possible d’être plus nombreux (la prochaine fois, décidez-vous plus tôt).

Bref, à part trois ou quatre gouttes d’eau et une moto fatiguée qui s’est couchée toute seule dans l’herbe à un arrêt, nous sommes arrivés à l’apéro juste avant les averses.

Un ou deux ti ‘punch pour s’ouvrir l’appétit et la bande d’affamés à englouti un excellent couscous méchoui. Le pauvre agneau y est passé entièrement et je pense que sont petit frère a eu de la chance de ne pas être là car il y serait passé lui aussi tout comme les « cubis» de rosé et de rouge.

Merci les Patrons !! C’était bien bon, on reviendra.

En ce début janvier, pas un mot sur les gilets jaunes par contre il y a eu débat sur la tenue classique du motard et nous sommes arrivés à la conclusion que les tongs, shorts et autres chaussures ouvertes avaient leur place…mais dans les sacoches.

Jeff a solennellement remis à Chloune sa carte de membre d’honneur des TIG pour son sens de l’organisation et ses coups de sifflets  lors des absences du HARDI

Pour redémarrer, un peu d’exercice de poussette pour ces dames car la petite montée n’était pas facile avec 10 centimètres de gravier…(d’autres, des habitués du lieu, ont contourné l’obstacle )

Au retour, nous sommes également passés à travers les gouttes et à part un arbre tombé en travers de la route suite aux pluies mais n’empêchant pas le passage des motos et les classiques trous de la route de Kaw, aucun problème à signaler

La joyeuse bande s’est dispersée à Matoury,  à part six irréductibles qui sont allés se rafraîchir à la « bodega » à Cayenne.

Conclusion, entre 120 et 250 km de goudron dans la journée selon d’où on venait, ambiance sympa, organisation efficace, temps très acceptable, bonne table et aucun problème. Bref, nous avons passé une excellente journée et…

Nous nous reviendrons. Mais  vous, la prochaine, vous en serez ???

Marie et JP


https://www.dropbox.com/sh/zkp6uale3zcusao/AADFVymvwB9pQjSJZHAqEQ9ka?dl=0&oref=e&preview=20160103_103022.jpg

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS