PAPADILO - 03/07/2016
Retour aux Reportages

Heureux néo-titulaire du permis de conduire les motocycles de catégorie A, non moins heureux de m’offrir, ce faisant, une première monture que je qualifierais de raisonnable, je ne pensais pas que, ce faisant, je me trouve devant la délicate tâche de rapporter les dernières agapes de notre Stars Club de Guyane, adjoint, pour la circonstance, du club des TIG’ de Guyane, sur ordre express de notre Hardi, Chef de meute.

Or donc, ce dimanche 3 juillet 2016, par un beau jour d’é… dimanche pluvieux comme nous les connaissons bien en Guyane, la petite troupe, s’ébrouant de la cité cosmique, se retrouvait à 11h à la station de Matoury pour permettre aux Cayennais & alentours de forcir le gros des troupes et c’est vers 11h15, par temps sec (oui oui, cela arrive, même en Guyane) que nous chevauchions nos montures pour nous rendre au Papadilo, restaurant flottant situé sur la Comté et qu’on atteint via la RN2 dite route de l’Est au PK 35, juste avant le pont de la Comté, puis en empruntant la piste de la pointe Maripa.

Sur la route, à l’embranchement du CD 5 dit carrefour du Galion nous attendait le club des TIG’ qui nous ont emboité le pas pour atteindre l’objectif commun.

C’est à cet instant que, comme dit Brassens, le temps ne fit rien à l’affaire… et que nous nous trouvâmes empêtrés dans un de ces orages qui constitue la référence ultérieure de telle ou telle sortie (« mais oui, souviens-toi, il pleuvait et on avait de la flotte jusqu’aux écoutilles… »), à telle enseigne qu’outre une visibilité particulièrement réduite, nous fûmes confrontés à des flaques énôôôrmes risquant à tout instant de voir l’un de nos destriers favoris se transformer en pelle…

A telle enseigne qu’alors qu’habituellement, on se regroupe à l’entrée de la piste, le Sage de l’équipée, sans s’arrêter, enclenchait crabot et petite vitesse, de crainte que les suivants ne rebroussent chemin devant l’état de la piste !!!

C’est donc avec un sens aigu de l’Equilibre que toute la troupe a parcouru les quelques 1 650 m qui nous séparaient encore de la Terre promise…, hormis Fritz da Tiger et Stéphane, sur leur Harley Davidson, qui, comme ils nous en avaient avisés, n’étaient venus que pour la balade et qui nous accompagnaient sur une bonne partie de la piste avant de faire demi-tour.

Comme nous avions déjà fréquenté ce lieu, lors de certaines sorties des années précédentes… (ah oui, j’ai omis de vous dire que je participe aux activités du Stars club depuis 2011 ou 2012, au guidon de mon Burgman 125, non sans quelques rares difficultés à suivre le mouvement, mais en participant activement par une présence des plus constantes depuis…) nous savions d’expérience qu’il offrait plusieurs abris d’envergure nécessaires aux nombreux engins que comptait désormais la tribu, incluant déshabillage et étendage des tenues indispensables en Guyane.

Vers 13h, nous nous regroupâmes en occupant un certain nombre de tables dont le lieu dispose, puis, après le rituel cache-poussière, nous partageâmes un copieux repas constitué de Terrine de Porc ou de Loubine, Rillettes de canards, poisson ou travers de porc braisé, pour finir par fromage ou dessert, tarte aux pommes, ananas frais et autres artifices particulièrement agréables aux papilles.

Le tout dans un cadre particulièrement champêtre, au bord de la Comté, nous faisant oublier les péripéties matinales.

Mais, comme tout a une fin, c’est vers 15h que le Hardi invitait naturellement chaque participant à rejoindre sa monture et le retour se fit par temps agréable, le troupeau se désagrégeant  (***) au fur et à mesure des destinations de chaque participant.



Encore une sortie particulièrement réussie, merci à tous et, conformément à la formule consacrée, la prochaine, vous y serez ?


En attendant, portez-vous bien et Bonne Route !


Xavier


 


 


(***)Note du Hardi :


Si on se désagrège sur la fin c’est normal, chacun reprenant sa route. Mais par contre,  comme je le dit souvent,  et que je répète car le message n’a pas l’air d’être compris,  dès qu’on fait mouvement de quelque part  ce n’est pas admissible.

 On fait une sortie de groupe ou pas.

 Si oui on part tous du même endroit , au même moment, on roule ensemble, ensuite seulement certains s’échappent puis se groupent  à nouveau ce que je trouve normal.

J’aimerais aussi, lorsque l’on accepte de sortir avec moi  que l’on évite de faire des sorties  en bande à part. Et que si on y tient vraiment on  propose un itinéraire ou une façon de faire différente de ce qui est proposé et en joignant  personnellement    Hardi ou  La Chloune.

Pour cela j’ai un téléphone, une messagerie, un mail orange, un mèl  Gmail,  WhatsApp,  Imo….(par contre Je me refuse au Face de Bouc car je  suis trop bien placé pour savoir l’usage qui peut en être fait)

Je ne comprends pas trop pourquoi  je suis mis devant le fait accompli, je trouve que c’est quelque part irrespectueux

Quand vous avez adhéré à mes balades à votre arrivée, à vos débuts, vous avez aimé ce que je faisais.

Certains sont partis sous d’autres cieux ou d’autres bannières et on ne les revoit plus.

Certains  tout en appartenant à d’autres bannières continuent de sortir avec le StarsClub, ce que j’apprécie au plus haut point, croyez moi.

Pensez seulement  à maintenir les habitudes StarsClub quand vous êtes au StarsClub comme je m’engage à respecter vos bannières si vous manifestiez l’intention de m’inviter aux vôtres.







PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS