Le RANCH de Matoury - 27/01/2019
Retour aux Reportages

On a choisi ce restau pour une petite balade ... on nous a dit c'est mauvais on y mange mal....  c'était trop tard pour chganger
Heureusement pour nous on a décidé de tester ... et finalement c'était super bon 
Jacqueline s'y colle pour le compte rendu...

Le dimanche 27 janvier, jonction faite vers 11 heures, à la station service de Tonate; où nous avons eu la surprise et la joie de retrouver Charlie, le lone wolf, sans sa Maya l'Abeille; mais avec une  Harley  Davidson Road King, moteur 107 et 1 800 cm3 entre les jambes, prénommée Nathalie; la chevauchée fantastique riche de 23 motos dont 3 de Kourou, s'est enfilée dans la CD5 aussi déserte que d'habitude, le dimanche. Les riverains ont dû se pencher, qui à sa fenêtre, qui à son balcon, pour nous voir et nous entendre passer.

Les plus téméraires prirent les devants à vive allure au grand désespoir de Micheline,qui je l'avoue m'a surprise, elle-même. Je ne l'ai pas connue roulant aussi vite ! Clin d’œil.

La halte de rigueur au croisement du Galion, où nous ont quittés 3 ou 4 motards, dont Stéphanie et Isabelle venus juste faire un petit roulage

Cette balade d'une centaine de kilomètres, nous a emmenés au restaurant "Le ranch", situé au niveau de la plateforme de compostage de la Matourienne, en direction de Cogneau-Lamirande, où nous attendait Olivia en tant qu'automobiliste pour cause de nonos fragile

Dans un cadre idyllique, les motos furent alignées à l'ombre des palmiers. L'intérieur de l'établissement quasiment vitré, nous invita à un véritable et agréable relâchement. Je déplore un peu la surcharge des murs là où il n'y avait pas de vitres...

Après les commandes de rigueur, puisque nous sommes là pour déjeuner, les agapes débutèrent avec le  tartare d'acoupa et la terrine de canard, suivis du filet de croupia à la crème de piments et les travers de porc à l'ananas, le tout couronné d'une mousse au chocolat et d'une charlotte maracudja, sans oublier le rituel du café.

Durant le repas, est arrivé Xavier qui s'est, malheureusement, fait taper par un automobiliste irresponsable, un de plus. Notre motard se retrouve handicapé pour quelques semaines et aux petits soins de sa mère Arlette obligée de e pouponner  à plus de 30 ans comme quand il avait 3 mois vu qu'il a les deux bras plâtrés pliés., Arlette qui, panique à bord, se retrouve avec sa voiture en rade, car son cher mari Luc avait laissé le plafonnier allumé durant deux jours ! Quelle veine qu'Olivia ait eu dans son coffre des câbles pour batterie !

Sur ces entre faits, Charlie a présenté un projet encore à l'état embryonnaire d'un déplacement dans la commune d'Apatou (malheureusement le concert est déjà passé) et Gilles, la Parade de Kourou du 24 février en marron et orange. 

Certains ont décrié le choix des couleurs, mais il y a quelques idées : les lions, les girafes, les arbres en automne... La liste n'est pas exhaustive, avec un peu d'imagination ! 

Les conversations allant bon train d'un bout à l'autre de la tablée, il a fallu passer par la case "Caisse", avant les séparations.

Certains se sont rendus chez Babeth, , d'autres à Soula chez Babey et Franky ou sont rentrés , tout simplement, à la maison; avec l'espoir de se retrouver le 10 février au bar  du club Akounamatata 

et voilà

Et vous, la prochaine, vous en serez ???


et avant les photos... une petite vidéo de l'excellent Luc.... le Flash de Guyane

https://www.dropbox.com/sh/gsjot8u9ynzp9py/AAAkDJ-tS8ZSWUxlg2U36p_ea?dl=0


PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS