Crabe - 31/10/2003
Retour aux Reportages

Vous continuez à suivre nos aventures ? A la bonne heure, car en voici une nouvelle. Cette fois ci, nous avons obtenu d'un sympathisant l'adresse et la clef d'un lieu qui fait jaser le monde des plongeurs dans toutes les Caraïbes et au-delà, jusqu'en métropole ou en Polynésie : La Crique Crabe Quézako ?

C'est une ancienne carrière de granit et de roche dont l'extraction à servi à fournir des pierres à concasser, pour faire le gravier puis le béton du barrage EDF de Petit Saut. Elle se remplie et se régule en eau par le passage en son sein d'un petit ru, que l'on appelle ici une crique (de l'anglais creek pour ruisseau, cours d'eau, rivière).

Ce trou fait 20 mètres de profondeur environ et 2 ou 300 mètres de circonférence, et l'on y voit sous l'eau à 5 ou 6 mètres environ, ce qui fait que c'est devenu un centre d'entraînement à la plongée car 5 mètres de vision c'est 4,95 mètres de plus qu'en mer de Guyane alluvionnée.

Bref, un bout de route taillée pour les motos, viroleuse à souhaits, que l'on peut enquiller le nez sur les compteurs et le genou qui frotte (gaffe à pas poser le coude, le guidon, le réservoir, les carters) ou le même nez en l'air à regarder les oiseaux extraordinaires, les singes et autres bestioles. Au bout, un groupe de carbets prévu pour la bouffe et le repos, et la fameuse Crique Crabe !

S'y baigner est un plaisir, le barbecue un régal. Même le ciel s'y met puisque nous avons droit ce soir l'a à une éclipse complète de Lune.

A voir le Jack faire ses photos en appui sur un drôle de piquet c'était drolesque, moins quand en rentrant dans le carbet il s'est mangé un longeron qui dépassait, s'entaillant la jointure du nez avec ses lunettes.

Mais bon, il est solide le gars et c'est pas ce petit avatar qui va l'empêcher de faire honneur à la table et déguster son énorme cigare cubain habituel de fin de soirée.

Le pire : la nuit et son concert de grenouilles. Un boucan infernal causé par ce qui semble à l'ampleur du bruit des millions des crapauds buffles et des grenouilles taureaux mais qui en réalité n'est peut être qu'une centaine de minuscules grenouilles nanties d'un organe vocal disproportionné.

Je laisse le débat aux spécialistes mais la prochaine fois je prends des bouchons d'oreilles. Le lendemain les familles sont venues nous rejoindre pour une convivialité resserrée garce aux enfants, liens essentiels pour l'amitié des adultes.

Puis à nouveau la route et le plaisir de rouler sous le soleil le ventre bien rempli et la tête dans les étoiles.

Si vous chantez parfois dans votre casque vous comprendrez ce que je veux exprimer.et peut être viendrez vous avec nous en balade une prochaine fois.

PhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotosPhotos




Informations légales- Liens - RSS
© 2008 Limeo Interactive, Tous droits réservés. Valide xHTML et CSS